Etude: Covid-19 Professionnels de santé - France

Étude Potloc: Au centre de la pandémie de Covid-19, les professionnels de santé français se confient sur leurs ressentis.

1200 628 POTLOC INSIGHTS

Nous dévoilons aujourd’hui les résultats d’une étude menée en partenariat avec L.E.K. Consulting et l’association Soins aux Professionnels en Santé, auprès de 766 professionnels de santé faisant face à la crise de Covid-19 en France.

 

Les résultats sont basés sur des données récoltées entre le 10 et le 24 avril 2020, afin de comprendre très précisément les points soulevés par les répondants, parfois différents d’un secteur à l’autre. 

 

Grâce à notre méthode unique de ciblage et de géolocalisation, nous avons pu approcher au plus près les professionnels de santé par profession, via les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Twitter). Les résultats nous aident à décrypter leur quotidien souvent difficile. 

 

Nous avons voulu donner la parole à ces professionnels du secteur médical qui font preuve d’un courage hors pair pour venir à bout de cette pandémie, tout en risquant leur propre santé et celle de leur famille. C’est donc en partenariat avec L.E.K. Consulting et l’association Soins aux Professionnels en Santé que nous avons utilisé notre méthodologie de recherche pour cibler les professionnels de santé via leurs réseaux sociaux. Pas moins de 49% d’entre eux expriment le besoin d’avoir plus de financement pour traverser cette épreuve: il nous apparaît donc essentiel de les aider à se faire entendre,  rapporte Louis Delaoustre, Cofondateur chez Potloc.

 

Cette étude rassemble les réponses anonymisées de nombreux professionnels de santé français, tant sur leur préparation face à la pandémie de Covid-19 que sur les ressources matérielles nécessaires pour l’endiguer, leurs retours sur les décisions gouvernementales ou encore leurs recommandations. De nombreux témoignages ont également été collectés: retrouvez toutes ces informations en accédant aux résultats complets de l’étude.

 

Covid-19 Professionnels de santé - FranceLes informations clés ressortant de cette étude nous apprennent notamment que:

 

  • Sentiment au travail

 

    • La grande majorité des professionnels de santé se disent à risque (42%), anxieux (41%), en manque de soutien (26%), épuisés (27%), impuissants (25%), ou encore isolés (11%). Ce sont donc très majoritairement des sentiments négatifs qu’ils expriment quant à l’exercice de leur fonction dans ce contexte difficile.
    • Néanmoins, la moitié d’entre eux se disent également reconnaissants de pouvoir aider (37%), en contrôle (14%) et optimistes (11%).

 

  • Matériel nécessaire par profession

 

    • Les infirmiers(ères) attendent en priorité des combinaisons de protection et blouses (82% d’entre eux) – et ce de manière plus significative que la moyenne du personnel soignant – suivies des masques (71%).
    • Les médecins, quant à eux, sont 82% à indiquer avoir besoin de masques, 73% de test sérologiques et 58% de tests PCR – ces attentes étant plus fortes que parmi les autres professions médicales. Par ailleurs, ils sont 68% à requérir des combinaisons de protection et blouses, un résultat plus faible que la moyenne.

 

  • Impact de la crise sur les différents secteurs

 

    • Les professionnels de santé travaillant dans le secteur privé se disent plus en contrôle face à la crise sanitaire que ceux du secteur libéral (respectivement 31% contre 23%).
    • Les médecins, d’une manière générale, disent mieux contrôler la situation que la moyenne (42%), ou ne pas être significativement touchés (42%).

 

  • Le comportement de la population face à la crise

 

    • Les professionnels de santé indiquent être relativement peu satisfaits du comportement de la population face à la pandémie, leur accordant une note de 2.6/5.

Ces notes ont été attribuées sur une échelle de 1 à 5.

 

 

  • Gestion de la crise par les autorités

 

    • La date de déconfinement progressif annoncée pour le 11 mai semble également susciter une approbation limitée de la part des répondants (avec une note de 2.4/5).
    • Les médecins sont légèrement moins négatifs que les autres professions, donnant une note moyenne globale de 2.8/5, contrairement aux infirmiers(ères) et aides soignant(e)s, qui accordent la note moyenne globale la plus faible (2.2 et 2.1/5).

Ces notes ont été attribuées sur une échelle de 1 à 5.

 

L’étude rassemble également plus de 4900 réponses ouvertes, offrant une vision unique sur les multiples situations vécues par les professionnels de santé français : témoignages sur leur quotidien, propositions adressées au gouvernement français, conseils à la population pour lutter contre la propagation du virus, ou encore suggestions pour les aider à mettre un terme à la pandémie.

 

professionnels de santé français : témoignages covid19 professionnels de santé français : témoignages covid19 professionnels de santé français : témoignages covid19

 

En cette période de pré-déconfinement, il nous semblait nécessaire de laisser la parole aux gens de terrain. Les résultats de cette enquête nous permettent de mettre en avant les ressentis des professionnels de santé de façon plus personnelle ce qui nous permet d’initier de nouvelles réflexions sur les suites de cette pandémie” partage Maxime Julian, Partner de L.E.K. Consulting.

 

Le professeur Eric Henry, Directeur de l’association Soins aux Professionnels de Santé confie quant à lui :

Il était légitime pour l’association Soins aux Professionnels de Santé de s’associer à Potloc – qui a la capacité de cibler les professionnels en santé via les réseaux sociaux – pour connaître les opinions et les pensées de ces professionnels face à  la crise sanitaire. Ainsi, chacun pourra adopter de bonnes pratiques comportementales, et réduire les risques d’infection.” 

 

Nous vous invitons à consulter les résultats complets de cette étude en cliquant ici. Le dashboard interactif vous permettra de visualiser les résultats par catégorie de profession notamment, sous forme de tableaux ou de diagrammes, ainsi que de lire les témoignages complets des professionnels de santé.